Une belle rando dans le Diois

On peut enfin partir rouler un peu plus loin, alors on ne s’en prive pas. Et comme d’habitude, c’est en improvisant une sortie que tu fais… tes meilleures sorties (c’est comme pour les cuites. Celles que tu prévois à l’avance avec les copains, elles sont toujours « moyennes ». Par contre, quand elles arrivent par surprise, tu t’en rappelles longtemps après !
Donc hier soir, à 21h30, après 2h de discussions avec Antoine, d’hésitations rando-enduro-DH, dans le coin, plus loin… On décide de partir dans le Diois (Sud du Vercors, côté Drôme), plus précisément à Mensac, un hameau juste à côté de Chatillon en Diois (pas très loin de la frontière avec l’Isère). J’ai franchement besoin de me secouer la tête depuis quelques semaines (#oreilleinterne) et de pédaler, longtemps !
A 22h, le facteur François répond et il sera de la partie… Merde, je vais en chier !
Ce matin à 8h30 ils passent me prendre et après presque 2h de route, nous voila sur le circuit trouvé sur le net, il y a quelques temps, par Antoine. Les commentaires sont élogieux… On va voir !
Pour la faire courte, on a fait 5 montées et 5 descentes pour un total de plus de 2200m de d+ et 50km. On a très peu roulé sur la route (juste de Menée aux Monnières) et on s’est vraiment régalés sur les descentes du circuit. J’avoue que j’ai eu du mal dans certaines épingles, et j’ai souvent pensé à Bouba parce qu’on roulait au bord du ravin, sur des chemins en balcon, assez souvent ! Mais on a descendu de sacré dénivelé avec des chemins super flowy, à l’odeur de terre et de feuilles en décomposition… Et quel décor encore une fois ! C’est très abrupt, les falaises sont impressionnantes ! Tout autour de toi, c’est Diois-ci, Diois là (Si tu fais le Ramadan, tu comprends que c’est de l’humour ? )
Les derniers 150m de d+ ont été très durs ! Pourtant ce n’était presque pas incliné. Démolition des jambes ! (Et le Facteur aurait pu faire une autre boucle !)
Allez hop, voila le lien GPX, dans cet article de ce très bon blogueur !
Merci Antoine pour l’idée et le guidage GPS !

La crête

Les petits sommets des Baronnies permettent de vite prendre de l’altitude et de s’évader loin de tout… Et cette crête ! L’endroit pousse plus à s’arrêter contempler que rouler les yeux rivés sur le chemin.

La Montagne Interdite

19km, 1072m de dénivelé, 1 montée, 1 descente… C’était le programme de cette rando 4 étoiles que je voulais faire depuis un moment puisque je suis monté sur toutes les montagnes des Baronnies visibles depuis la maison (Le Mont Rachas 898m, La Lance 1340m, le Cougoir 1214m, Miélandre 1451m) sauf la Montagne d’Angèle, le point culminant des Baronnies avec ses 1606m.

Cette fois-ci, je l’ai faite avec Gaëtan Ravoux (le guide), David Del Barco et Antoine Liaboeuf.


A vrai dire, on n’est pas monté au sommet mais on s’est arrêté à 1529m car cette montagne est « interdite » par le propriétaire/berger qui ne veut plus voir personne là-haut (il y a une explication… Logique !). On n’est donc pas allé au sommet, on a respecté la règle, en s’arrêtant sur le plateau sommital.

Au départ de Villeperdrix (470m), on a prit la direction de Léoux en passant par un chemin bien incliné et avec plein de cailloux roulants… Dur ! On a ensuite repris la route (sous la falaise !) du Col La Pertie qui passe par Léoux et la longue montée par Les Moutons, jusqu’au Pas de l’Issartier (1238m).

Là, on est sur l’épaule Est de la Montagne d’Angèle et le décor est fabuleux ! Mais on s’élève encore jusqu’au Col de Pierre Blanche (1452m) puis jusqu’à la ruine à 1529m d’où on aperçoit le sommet au loin, de l’autre côté du plateau.

Le mistral souffle et il ne fait pas chaud, on ne reste pas longtemps là-haut, mais dans ce décor à 360° où il est difficile de faire des photos au format vertical, on s’arrête pour prendre des images dans les derniers névés de la saison ?

Pour redescendre, on passe par le chemin qui nous ramène au Col de Chaudebonne (763m), un très long single, peu large, où l’adhérence est… catastrophique, mais qu’est ce que c’est beau !

Au Col de Chaudebonne, on redescend à Villeperdrix par le magnifique chemin du Fournal qui nous ramène aux Barnauds (433m) en passant à flanc de falaises, puis sur un single rapide rempli de petits passages techniques et même quelques sauts.

Team VVRacing 2021 / 10 Ans Après

En 2011, je descendais dans le Gard pour filmer le Team VoulVoul Racing pour la première fois. C’était une sacré découverte, et c’était ma première vidéo d’équipe !
Depuis, le groupe a beaucoup évolué, et du statut d’équipe régionale, le VVR (page facebook du VVR) est devenu un team national puis international, glanant même des titres et podiums mondiaux (avec Marine et Rudy Cabirou, Florent Payet, Baptiste Pierron, désormais dans d’autres équipes mais toujours « proches ») même si depuis l’an passé c’est plus au niveau français que l’équipe est revenue.


Pour la saison 2021, le groupe gardera sûrement sa culture et son état d’esprit, celui d’une équipe de copains, une structure quasi-familiale, et même si certains ont arrêté les courses (voir en fin de vidéo), s’ils veulent tenter une pige, ils seront accueillis sous le paddock VVR !

Quelques images du Scott Gambler Tuned « VVR » de Thomas Denizot:


Retrouvez Elliot Vallon, Romain Goulesque, Marc Cabirou, Théo Gauvin et Thomas Denizot sur les pistes de Saint-Côme et Maruéjols dans le Gard, les Palanges en Aveyron ou à la Réunion, ainsi que les « anciens » du groupe: Guillaume Gravoulet (Team Manager), Jean-Didier Payet, Olivier et Antoine Afflatet, et Teddy Farroba qui a toujours été là pour donner un coup de main… Sans oublier, évidemment, Patrice Afflatet !
Cette vidéo est plus là pour que les pilotes se voient rouler, que pour essayer de faire le buzz. Elle lance la saison pour eux !

une journée sur le 4 Seasons Bikepark de Nyons avec le Team X1 Racing

Une journée sur le 4 Seasons Bikepark de Nyons avec le Team X1 Racing. Et bééééhhh, ça va vite, très vite, et ça enchaine !
Dès la première descente, les gars envoient les sauts de la rouge à vue…. Ils sont marteaux ! D’ailleurs Jean-Marteau n’était pas là, remplacé par Clément Galzy. Et les jumeaux Max et Till Alran, 13 ans, qui foutent leurs VTT en travers de partout et qui collent Julien Piccolo de haut en bas de la rouge #CoupDeVieux
Enfin Dylan Levesque et Tom Guillo qui avionnent comme c’est pas permis…. Un autre monde !
Je pense qu’on était une trentaine à rider aujourd’hui à Nyons, et c’était super !

Voila quelques images de la journée. Il y a surtout des images des caméras embarquées de Dylan Levesque et Julien Piccolo.

Et voila la caméra embarquée de la descente des frères Alran (13 ans) du Team X1 Racing sur les pistes du 4 Seasons Bikepark… Hallucinant ! A 3’30 », dans la succession de virages de la dernière partie de la rouge, ils volent d’appuis en appuis…

Leur choix de tracé préféré version deluxe sauce pimentée: départ commun -> piste bleue -> piste bleue -> section commune roadgap -> piste rouge -> arrivée commune. Ils se sont éclatés pendant 2 jours !
Ne vous y trompez pas, ces gars-là sont de vrais champions ! Till a d’ailleurs remporté le titre (officieux) de Champion du Monde -12 ans en 2019 et Max était avec lui sur les podiums de nombreuses courses. Till (devant) est discret, rapide, fluide, un pur descendeur, alors que Max (avec la caméra sur la tête) est aérien, fou fou, n’a peur de rien sur le VTT, il a un gros style… Et il rentre d’ailleurs le backflip. Ils me régalent !

De belles images de DH VTT