Tous les articles par Julien Vendries

La MéRandolaise 2024 // Mérindol (84)

Complètement à la masse, il décide de participer à la rando la plus difficile de l’hiver malgré une bonne crève !

ABERRANT !

Voilà, c’est comme ça que je pourrais résumer ma journée de VTT. Je suis allé ce matin à Mérindol (84) pour participer à la MéRandolaise, une rando que j’ai déjà fait 2 fois et qui est carrément physique dans sa globalité et qui propose des descentes magnifiques dans le Petit Luberon.

A la base, je devais y aller avec François le Facteur mais j’ai la crève depuis 2 jours. D’ailleurs, tout le monde à la crève à la maison: pneumopathie à mycoplasma. Un p’tain de virus qui touche aussi largement les élèves en ce moment. Donc je n’ai pas pu y échapper…

Bref, pour ne pas contaminer le Facteur, on a pris chacun nos véhicules et je l’ai rattrapé sur l’autoroute A7 vers 7h00 (départ de la maison à 6h30).

A 8h00, c’est l’heure du Doliprane pour ma part, puis on a pris le départ de la rando avec une grande question pour moi: irais-je au bout cette fois-ci, parce que le grand parcours du jour c’est 52km et 2300m d+…

Au bout de 5-6km, je dis au Facteur de se barrer, je ne peux pas (en temps normal) rouler à son rythme (… alors là…).

Au fil des kilomètres, je croise des copains, l’équipe Supervelo/Supertour Clothing avec Kévin, Yann, Raphaël… etc Plus loin c’est Allessio que j’aperçois…

Clairement, cette rando est ultra-physique car les