Tous les articles par Julien Vendries

Aller-retour à Saint-Jean Montclar

Aller-retour à Saint-Jean Montclar aujourd’hui avec Gaëtan… Tu ne t’arrêtes pas trop dans les descentes avec lui. T’enchaines !

11 descentes // 72km de télésiège et VTT // 6900m d-Ce Bike Park Montclar est toujours aussi cool ! J’ai trouvé que ça tapait un peu par rapport à l’an passé. Enfin c’est peut-être plutôt que c’est la reprise des longues descentes en bikepark, et que cette journée était la première où je passais autant de temps sur les freins. Impossible d’ouvrir les doigts en bas. Gaëtan lui aussi avait mal aux mains/bras… Mais ça ne l’a pas empêché d’envoyer sévère ! Prochain télésiège dans moins de 2 semaines…

Enduraid – Drôme Provençale 2022

Ce matin, à 7h30, c’était le départ de la 2è étape de l’ Enduraid VTT – Drôme Provençale organisé par Yann, et qui s’étalait sur 3 jours:

– Vendredi soir // Prologue // 23km-610m d+

– Samedi // Étape 1 // 82km-2200m d+

– Dimanche // Étape 2 // 60km-1900m d+

Il y a quasiment 3 semaines, j’avais réalisé une vidéo de présentation de cet événement: https://enduraidvtt.fr/videos/

Vu que je bossais vendredi et samedi, je n’ai participé qu’à l’étape du dimanche. A la fois, je n’ai pas assez la forme pour pouvoir enchainer 3 jours de pédalages/descentes aussi intenses.

En arrivant à 7h00 ce matin, je vois le Facteur François qui m’explique qu’il en a bien bavé hier, que l’étape 1 était très physique. Mais d’un autre côté, Yann me dit qu’il a terminé juste derrière les E-bikes (2è musculaire).

A 7h30 on part ensemble et oui, François ne roule pas à son rythme habituel. Néanmoins, au bout de 10km quand même assez rapides à monter, descendre, tourner dans tous les sens entre Taulignan et Saint-Pantaléon les Vignes, je le laisse partir quand on attaque les montées fortes du bas de La Lance.

Au premier ravito, je suis rejoint par Damien. En v’là une autre machine qui fait du VTT, de la route, du trail. Il veut rouler avec moi… Bon bah je vais en chier !

La montée vers le sommet de La Lance (1330m) est un enfer mais heureusement on est souvent à l’ombre. A la fin, il faut pousser, je connais… 11h20 là-haut après 1700m de montée cumulée depuis le départ.Après une bonne pause au sommet (dommage pour la brume qui obstrue l’horizon) où, je pense, nous sommes passés 5è et 6è « musculaires » (12è-13è avec les E-bikes), on redescend par les spéciales de la Ferme de La Lance et de Fontlargias. Franchement, elles sont pas mal et ces tracés me réconcilient avec La Lance que j’ai déjà fait 5-6 fois et où, à chaque fois, je me dis que les descentes sont nazes !

Malheureusement, pas très loin de la bergerie, je crève de l’avant. L’entaille est en plein milieu du pneu et ne se comble pas avec le liquide préventif… Puisque je pense que je n’ai plus de liquide dans le pneu depuis le temps. Quel con ! Damien m’attend et m’aide à mettre une mèche. D’habitude c’est facile mais là, ça a été une bonne galère. On se fait doubler par 5-6 riders. Au ravito du Domaine du Serre des Vignes, on est à 42km et toujours 1700m de d+.

On fera encore 18km et 180m de montée pour la dernière partie. Les chemins de 4×4 à plat de la fin, au milieu des vignes en plein cagnard, on les fait à fond en peloton en groupe de 5 avec une fille qui a fait les 3 jours, une jeune qui était en équipe de France de Biathlon il y a peu. La folie comme elle relance ! J’explose à 5km de l’arrivée. Coup de mou, coup de chaud, je finis comme je peux.

A l’arrivée vers 13h avec Damien, sur son GPS, il y a 60km, 1980m de d+ et 12,9km/h de moyenne.

Gros enduro, pédales plates => content !

Mais clairement, je n’aurais pas pu faire les 3 jours ! Bravo à ceux qui ont enchainé ! Le Facteur est arrivé 30 minutes avant moi. Normalement, il me colle 1h sur une telle distance/dénivelé. Mais en vrai, il est en méga-forme ! Prêt pour la suite !

Ma DH du Camp de César 2022

La DH du Camp de César 2022 à Laudun l’Ardoise, c’est fait !

J’étais bien content de voir autant de monde sur la course et je suis plutôt satisfait de la promotion de l’évènement que j’ai fait. Le plateau de pilotes était très complet !

Cette année, j’ai donc pris le micro après mes runs et, je le sais, j’aime ça… (Par contre, je n’ai pas fait de photos, je n’écrirai pas d’article sur la course).

Évidemment, j’ai encore roulé comme une bouse et samedi, j’étais ailleurs dans la tête, incapable de me concentrer sur mes reconnaissances (ça devenait même dangereux pour moi). Dimanche, j’ai un peu réussi à décrocher et c’était un peu mieux dans mes runs mais je me rate sur le haut de mon second run. 6è Master 40, 116è Scratch (je perds 15 places par rapport au matin)… Houlalalalalaaaaa

Mais bon, c’est toujours cool ces petites courses régionales ! L’ambiance y est super ! Les copains, pas de pression, des spectateurs, la buvette… Quelle dommage qu’il n’y en ait quasiment plus en Occitanie…

Merci le Cesar bike, je pense que beaucoup ne se rendent pas compte du travail réalisé en amont pour organiser cette course (demandes d’autorisations, recherches de 50 bénévoles pour chaque jour, location des camions, trouver un prestataire chrono, réserver des secours, baliser, installer et acheter tout pour la buvette/barbec…)

PS: félicitations à mes 3 élèves de 3è qui participaient à leur première course de DH

Ma ganache en photo dans ce superbe article de Pinkbike et écrit par Thomas Chaudeyrac Photographie.

Quelle belle mise en avant de cette petite course de descente régionale sur le plus gros site internet dédié au VTT dans le monde. Cet article, c’est la cerise sur le gâteau pour tous les bénévoles du Cesar bike impliqués dans l’organisation de la DH du Camp de Cesar – 07 et 08 Mai 2022. C’est aussi la preuve que même à notre niveau local, on peut mettre en avant des pilotes d’un rang mondial et que la descente ne se résume pas qu’aux manches de la Coupe du Monde… Quand on a de la volonté.

Bref, à mon sens, la DH régionale (et même nationale) n’est pas encore morte… P’tain, je deviens optimiste moi, ce n’est pas habituel !

Et merci à Thomas Chaudeyrac pour ces superbes photos !

Com’ et Cam embarquée de la DH de Laudun 2022 avant la course

A 2 jours de la course de Laudun l’Ardoise 2022, la descente du Camp de César, voilà quelques images que j’ai réalisé tout au long des dernières semaines pour promouvoir l’évènement. Je suis parti de certaines de mes photos et j’en ai récupéré sur le net pour d’autres (oui, je sais, ce n’est pas bien, mais c’est du bénévolat, pour promouvoir notre sport, sur un petit évènement régional):

Et voila la caméra embarquée de la piste du Camp de César version 2022, c’est ici, avec JosselinCholat-Namy et Maxime Morro du Cesar bike de Laudun l’ArdoiseC’est court, c’est intense, c’est fun !