Un Galibier avant de rentrer !

Je ne l’avais pas fait depuis quelques années… Un petit Galibier (2642m) depuis Valloire Galibier (1410m). En été, c’est bien rempli de voitures et de cyclistes, mais aujourd’hui j’ai dû me faire dépasser par 10 véhicules, 5 motos et j’ai doublé 2 cyclistes.

Et comme hier, en short au sommet un 28 octobre… 😳😎

La Meije ou la Barre des Écrins côté Hautes-Alpes, sont quand même bien enneigées depuis la chute de neige d’il y a 3 semaines. Mais l’isotherme 0°c est à 3700m 😯

Je suis redescendu par le Colomban Noir, loin de tout, sans croiser personne…

En balade dans les Cerces fin octobre

Il y a un an tout pile, je faisais la même rando au départ de Valloire Galibier (1430m), avec un passage au Col des Rochilles à 2496m, et un autre au Col des Cerces à 2574m.

Sauf que cette année, je l’ai fait en short, il faisait assez chaud pour laisser le pantalon à la maison… 😳🥵

Bref, je suis monté aux 3 Lacs où le Lac du Grand Ban (le plus haut) n’est plus qu’une flaque, et au Lac des Cerces (2410m).

Dans ces conditions, comme l’an passé, pouvoir monter là-haut, c’est comme un privilège à cette periode, surtout qu’il n’y a quasiment personne en montagne (j’ai juste croisé 6 personnes aux Cerces, sur une rando de 4h)…

Sentiments perturbés quand je fais le bilan. 🤔

À l’arrivée je lève la tête et j’aperçois le voisin Thierry en parapente 😉

Édit du 30 novembre 2022:

Le 27 octobre dernier, je suis monté me balader sur le secteur des Cerces au dessus de Valloire Galibier. Voila un petit édit des quelques plans embarqués que j’ai filmé pendant les 4h de rando au départ de Valloire (1300m d+) et où je n’ai croisé qu’une personne. Cette fois-ci, je n’ai pas mis le son des prises de vues, parce qu’il n’y en a pas. Le silence est total là-haut en cette période de la Toussaint.

Dans ces conditions, tu passes pas mal de temps à t’arrêter, à contempler la montagne qui ne semble être là que pour toi, et tu oublies vite ta quête du kom ! (Que je n’ai d’ailleurs jamais débuté).

Aujourd’hui, tout est recouvert de neige pour quelques mois.

Petit clin d’œil au voisin Thierry qui terminait, comme moi en fin de vidéo, sa petite balade, mais dans les airs.

– Mohawk’s Cycles // Roc d’Azur 2022 –

Tellement content d’avoir revu les copains de Mohawk’s Cycles ! Ça faisait des mois, et même des années, que je ne les avais pas vu et aujourd’hui, à l’occasion du Roc d’Azur, c’était comme si on s’était quittés hier !

Les bikes et accessoires du distributeur sont toujours chouettes ! Mattez le gravel opencycle d’Alexandre peint puis décoré au Posca puis vernis par un artiste italien ! Regardez les Pivot Cycles Shuttle, Firebird, Les, Switchblade… Les vélos complets et roues ENVE Composites ou encore les potences et moyeux Industry Nine, les vélos Moots destinés aux longues distances/bikepacking, les avions de chasse de chez 3Tbike, les vêtements MAAP (qui cartonnent sur le marché !), et évidemment les gravels BAAM Cycle créés par les gars de Mohawk’s Cycles… Mais j’en oublie !

Voilà une petite série de photos réalisées sur place juste avant de partir.

J’ai aussi passé un long moment avec Morgane Charre, notre ancienne Championne du Monde de DH qui a fait une super saison 2022 en EWS, avec une belle victoire à Loudenvielle il y a 2 semaines pour la dernière manche.

Voici une petite vidéo du stand présenté par le distributeur français avec des vélos et des pièces/accessoires parmi les plus belles du salon… et une petite visite de Morgane Charre, victorieuse de la dernière manche EWS 2022 à Loudenvielle, victorieuse de la Coupe du Monde par équipe avec Pivot Cycles et victorieuse du Trophée des Nations d’Enduro avec l’Équipe de France.

Vous apercevrez aussi:

Alexandre Cauchy // Responsable – Secteur IDF

Etienne Plouze // Responsable marketing- communication

Nico Lefevre // Commercial Nord-Est

Alex Kaluzny // Commercial Auvergne-Rhones-Alpes

Greg Lavice // Commercial Grand-Ouest

Kévin Locquet-Commercial // Commercial Sud

Thomas Cottier // Responsable Achats et Commerciaux

Aurélien Cauchy // Responsable Food Truck 😉😎

(Et Marco Cauchy, toujours là pour aider !)

// ENVE Composites // BAAM Cycle // Industry Nine // MAAP // 3Tbike // opencycle //

#vtt#mtb#rocdazur#mohawkscycles#3tbike#pivotcycles#envecomposites#maap#baam#industrynine#salon#parts#mtbparts#roadbike#roadbikelife#roadbikelifestyle#mtblife#enduro#enduromtb#mtblove#gravelbike#gravel#gravelcycling#gravelride

Musique: WOMA – Aqua Unfold

L’Enduro Des Terres Noires 2022, c’est fait !

On pratique un beau sport collectif ! Et ouais, moi je le vois comme ça le VTT !

Samedi, après la Spéciale 0 qui servait de prologue avant les 5 spéciales du dimanche, j’avoue que j’étais déçu… On avait trop roulé avant de faire ce chrono avec les copains du Cesar bike. De 10h à 14h, on a pédalé comme des teubés pour reconnaitre les spéciales 1, 2, 3 et 4 avant le lendemain, soit 1050m de d+. A peine de retour à Digne Les Bains, on a grignotés vite fait des sandwichs triangles et dégommé une bouteille de Coca pour repartir fissa au bout de 20 minutes vers le départ de la Spéciale 0 quasiment 700m plus haut.

Évidemment, je suis (sûrement ?) monté trop vite et quand on est arrivés au départ, la pluie menaçait, alors avec Jean-michel on a décidé de prendre rapidement le départ: grosse erreur sur cette spéciale qu’on n’avait pas reconnus et qui nécessitait de relancer partout et d’être très actif sur le bike. 200m après le départ, attaque de crampes dans les cuisses ou au niveau des mollets, suivant le cycle de pédalage. Des grandes décharges, comme assis sur une chaise électrique, mais avec des pédales !

En bas, j’étais content d’arriver, surtout que la spéciale était géniale… Mais j’ai fait la moitié du tracé assis… Dég ! Surtout quand j’ai vu le classement !

La sanction a été la même pour les autres pilotes du César Bike qui avaient fait les recos avec moi, et qui ont fini loin de leurs places habituelles. Les jeunes se sont pris 100-130 places de plus par rapport à Vars ou à Oz en Oisans. Wooaaawww…

Mais bon, on a fait une bonne première journée de VTT, dans des conditions bien humides, sur un spot de rêve, sur des spéciales exceptionnelles… Alors je me dis que je suis là pour ça dans le fond ! Et le classement, vu mon niveau habituel… Baaaahhh starfoullah ! Et puis je suis content d’un truc: j’ai poussé le Jean-Mich Much à ne pas abandonner puisqu’on n’a pas réussi, tous les deux, à passer les crêtes dans le gras (ne jamais s’arrêter sur les crêtes ! Tu ne repars pas !), et qu’il était cramé à la fin des recos. Sur le moment, je me demande d’ailleurs s’il va repartir le lendemain.

Dimanche matin, réveil compliqué: j’ai très peu dormi de la nuit. Assez contrarié après cette Spéciale 0, j’ai aussi eu les genoux en feu à cause de mes genouillères qui m’ont irrité, et j’ai cogité pour savoir si j’allais réussir à passer ces crêtes que j’avais déjà roulé par le passé en course !

Au départ de la Spéciale 1, on apprend que la ligne d’arrivée est plus haute dans le ruisseau. Tant mieux ! Samedi c’était trop le chantier ! Cette Spéciale 1 est exceptionnelle, tu roules sur la Lune, tu dévales des toboggans naturels, tu te fais péter le cardio… Mais même pendant ce chrono, tu penses à la 2 !

Je fais la liaison Spé 1 – Spé 2 à un bon rythme et je cogite à propos de la crête… Mais il fait un beau soleil, c’est sec, ça va le faire !

Comme d’habitude, je croise des « copains de courses », je discute de tout et de n’importe quoi… Mais je me rends compte que je ne suis pas le seul à stresser parmi les poireaux du fond de classement ! On se motive les uns, les autres… Le collectif !

C’est mon tour ! Comme sur la Spé 1, je pars derrière Yannis qui ne pense qu’à cette crête depuis 2 jours (il n’a pas réussi à la rouler le vendredi sur le sec), Jean-Mich est derrière. Quand je sors de la forêt, Yannis a pris de l’avance et je l’aperçois sur les premières lignes abruptes. Ça sent bon ! En mode chrono, tu réfléchis moins ! J’avance, c’est sec, je ne glisse pas, gooo ! Je pose juste un pied dans la montée, en haut, et un autre avant la fin dans l’autre montée… Soulagement ! Il y a 6 ans, à cette heure-ci, je n’arrivais pas à marcher droit sur un alignement de carrelages, alors passer là en VTT en course, c’est toujours satisfaisant !

En dessous, ça ne se passe pas super bien, je fais plein de fautes je suis déconcentré mais je m’en fous ! Je suis passé !

Yannis avant moi, puis ensuite Jean-Mich, passent la ligne et savourent eux aussi !

C’est un peu l’euphorie dans la petite liaison suivante !

Au départ de la Spéciale 3, on est bien décontractés et on repart dans le même ordre. Je colle Yannis jusque dans le bois de la fin. Il est tellement soulagé qu’il roule n’importe comment sur le haut, et je le suis… Erreur !

En bas de la Spéciale 3, on repart vers la 4 et la veille, avec Jean-Mich, on a peut-être mis 1h pour monter… On sait que ça va être long, mais en bavardant avec d’autres riders, je me rends compte qu’on n’est très très peu à avoir reconnu cette spéciale la veille… Tu m’étonnes qu’on était cramés pendant le prologue ! Certains ont roulé les jeudi et vendredi, parfois en E-Bikes, pour se faire des recos pépouzes, quand nous on a fait quasiment tout le circuit le samedi avant le prologue.

Mais j’en ai encore dans les jambons et même si j’ai sûrement été mauvais sur les Spéciales 1, 2 et 3, je vais essayer de pédaler comme un bœuf dans la 4 qui est bien plate en plein milieu !

Après la ravito, on termine la montée vers le départ puis on attaque la Spéciale 4 toujours dans le même ordre.

Yannis me distance un peu au début, mais je le rattrape dans le premier pédalage, puis il repart quand ça penche, et je reviens. Il repart puis je le colle dans la montée, je l’encourage. Il est cramé et me laisse passer, mais il s’accroche au niveau de la falaise et reste derrière moi dans la partie rapide. Avant la dernière descente, je lui dis de passer vu que la fin est très pentue, typée DH. Je suis bien content de moi à l’arrivée, d’avoir eu cette énergie.

On est dans l’Evo Bikepark, ce spot est irréel ! Il reste une spéciale, la 5, qu’on ne pouvait pas reconnaitre. Je me demande ce que ça va être ce tracé: une piste typée bikepark avec des tables et des gros virages relevés ?

On monte une dernière fois pour cette journée, encore 270m pour un cumul total de plus 1400m… Ça nous aura fait un week-end à presque 3200m… Pas mal !

Cette dernière spéciale, c’est la piste noire Chainsaw, avec quelques aménagements: un tracé plutôt DH, droit dans le pentu, avec des choix de trajectoires, des cailloux, ça engage parfois pour de l’enduro mais c’est plutôt fun, et c’est super !

Vers 15h30, on en finit tous, bien contents de nous, quel week-end ! Que de bonnes sensations sur ce dimanche ! Autant samedi, dans des conditions humides sur la moitié des spéciales, sans ravitos, avec les crêtes que je n’ai pas réussi à rouler, j’avoue que je m’inquiétais un peu… Autant le dimanche, c’était une journée 5 étoiles où on s’est poussés les uns les autres avec Yannis et Jean-Michel, où j’ai croisé plein de monde, rencontré plein d’autres… Parce que c’est ça la course: plein de bons moments en dehors des chronos.

Coté classement: 262è sur 302 qui ont fait tout le tour, 358 en comptant les DNF et DNS (c’est important pour moi ! LOL) et 67è Master 4 sur 89. C’est pas glorieux ! LOL

Je crois que Yannis ne reviendra plus après avoir roulé sur les crêtes (?)… Pourtant, je me suis bien éclaté à rouler derrière lui !

J’ai tout filmé en GoPro ce week-end, mais hier, elle a fait n’importe quoi à cause de la stabilisation horizontale… Je vais essayer de sortir quelque chose, j’ai beaucoup de rushs, mais aussi beaucoup de déchets, surtout quand je roule ! LOL

A l’année prochaine les Terres Noires ? Pourquoi pas ! Mais au sec !

Édit du 7 octobre: voila la vidéo de mon week-end

– TchoukTV // Enduro des Terres Noires // La Course d’un Poireau –

[Repost: il manquait la dernière spéciale lorsque j’ai publié la première fois]

Le week-end dernier, j’étais à Digne Les Bains pour l’Enduro des Terres Noires et c’était ma 3è participation.

Après la pluie de vendredi, on a bien galéré le samedi avec Jean-michel lors des reconnaissances des spéciales 1 et 2. Puis on s’est rendu compte qu’on a trop roulé en faisant la 3 et la 4 avant de se lancer sur le prologue en fin d’après-midi. Un chrono galère…

Dimanche, avec le soleil, tout s’est bien passé et pendant la journée on s’est vraiment régalés ! J’ai fait toutes les spéciales derrière Yannis qui a aussi réussi à passer les crêtes malgré un bon vertige.

Voilà le long résumé de ma course au format V-log, avec , malheureusement, une caméra trop orientée vers le bas le dimanche (je voulais plus filmer mon guidon) et la stabilisation horizontale qui tournait dans tous les sens… Dommage ! Mais ça me fera quand même un beau souvenir !

Merci Trophée Enduro des Alpes, VTT Rando 04, quel week-end !

#enduro#terresnoires#dignelesbains#alpesdehauteprovence#vtt#mtb#tropheeendurodesalpes#ride#race

Un nouveau magasin à Valréas: CycleOne

Petite visite chez CYCLE ONE Valréas, le nouveau magasin de cycles de l’Enclave des Papes dans le Vaucluse.

J’y suis allé parce que le mécano de ce nouveau shop, c’est Gaëtan Ravoux avec qui je roule de temps en temps et ça fait bien plaisir de voir un technicien qui fait du VTT de DH et d’enduro, du BMX, de la route ! Il sera accompagné par son associé, Alain, et ça va envoyer !

Le magasin dispose déjà de pas mal de vélos en stock et bientôt il y aura tout ce qu’il faut niveau pièces et accessoires. L’installation se termine, ça va être chouette… C’est déjà chouette !

De belles images de DH VTT