Le bikepark des 7 laux, c’est beaux !

Ce week-end, j’avais rien de prévu, jusqu’à vendredi soir 22h30. Après La Grand Combe en enduro, aujourd’hui c’était Les 7 Laux en bikepark avec François et Antoine et un de ses potes qui nous a rejoint. Et puis j’ai croisé pas mal de copains là-bas aussi.
C’est toujours aussi cool là-bas ! Malheureusement le grand télésiège a dû fermer à cause des risques d’orage vers 13h45 (après la pause Kaktuss), mais on a pu se rabattre sur le petit télésiège. On a donc fait 4 descentes du sommet et 7 descentes depuis l’intermédiaire, plutôt bien !
Antoine aura fait la rando d’hier (je ne sais pas combien de kilomètres mais presque 1300m de D+ et 1800m de D-) plus la journée d’aujourd’hui avec un pneu ouvert à deux endroits, qui faisait des bulles… Et ça a tenu ! En fin de session, il l’a achevé sur le parking !
Par hasard, on a aussi trouvé une piste cachée au sol canadien (un peu comme au Pilat aussi)
La semaine prochaine, je devrais participer à une belle rando de plus de 60km et 2000 de D+ avec le même vélo, le même montage. « Tchouk, tu le trouves polyvalent ton Firebird ? »
La question elle est vite répondue !

De Sahune à Sainte-Jalle en passant au dessus de Curnier

Je reçois un mail de la FFHB qui dit que « les entrainements avec contacts » ont repris depuis le 22 juin, mais en même temps j’entends parler de reconfinement très probable dans certaines régions de France (dont l’Aura).
Alors du coup, j’en profite pour aller rouler en montagne, avant d’être reconfiné, de ne plus avoir le droit de monter là-haut ! Mais je m’aperçois que je roule seul et que pendant 5h je ne croise personne ! A quoi ça servira le reconfinement ?
Qu’on me laisse sur mon VTT, je ne la chopperai pas cette m…. !
Bref, je suis parti de Sahune (357m) pour monter au dessus d’Arpavon, quasiment au Poët-Sigillat, en passant par le Rocher des Fées (635m) puis à la Charbonnière (avec un beau portail en fer forgé en plein sur le GR Tour des Baronnies Provençales. Je suis passé et je me suis retrouvé dans une ferme de teufeurs avec personnes dedans heureusement – 849m), et redescendre à Arpavon (522m) par un single magnifique et rapide en crête… Mais la montée est tellement longue !


A Arpavon, j’ai refait le plein de la gourde au cimetière vu que les toilettes publiques sont fermées pour cause de Covid.
Je suis remonté au dessus de Saint-Jalle, au Devès à 612m, pour finalement y descendre (400m).


Et baaawww, je suis reparti de l’autre côté de la vallée pour monter au Col d’Onglon (639m) puis au Col Sierry (719m) et là, ça a été la galère ! Inroulable sur la crête, les buis et des arbustes piquants qui bouchent le chemin, et bien trop de pente pour monter… Mais j’ai rien lâché ! Au sommet de l’Aiguillette (793m), la vue est belle, et le chemin se dégage un peu en dessous, enfin !


Au Blaches, je prends un single au pif à côté du petit pylône (644m) ! Banco ! C’est un single de folie, rapide et fluide entre les arbres presque jusqu’à Curnier (328m), une superbe spéciale de 316m de d-
Après Curnier, je rentre à Sahune en prenant la route qui longe l’Eygues, mais côté droit.
Mis à part à Sainte-Jalle, je n’ai croisé personne en un peu plus de 5h de roulage (et j’ai perdu un temps fou sur cette crête où je rêvais d’un taille haie ! Non de deux, et d’une tronçonneuse ! Ou même d’un lance-flamme à la fin ! )
Il faisait chaud en fin d’apre’m ou c’est moi ? Non ?

39km et 1432m de D+ ===> https://www.visugpx.com/1370108716

X1 Racing Suspension / Ça repart à fond

J’ai fais un aller-retour flash-éclair jeudi dans l’Hérault pour (voir si la mamie n’avait pas perdue la boule après 3 mois de confinement seule et) faire la révision des 100h pour ma fourche Öhlins RXF36 m.2 et mon amortisseur TTX air.
Arrivé chez X1 Racing Suspension, j’ai vite compris un truc (!): ils se font complètement démolir par le travail !


Généralement, j’y passe vers la fin juillet et c’est toujours une période où le travail est encore énorme mais ça ralentit un peu… Mais là, après 2 mois de fermeture Covid-19 et une reprise « tranquille » les deux premières semaines post-confinement, c’est juste dingue toutes les fourches et amortisseurs qu’ils ont à traiter maintenant ! J’ai vu passer 5 camions de livraisons sur le laps de temps où j’étais là.
J’ai aussi pris le temps de faire quelques images des magnifiques bikes de Flavien (le Specialized) et d’Alex (le Santa Cruz) et de la nouvelle DH38 m.1 (la dernière évolution de la fourche de DH, largement inspirée de la RXF36 m.2 qui marche du feu de dieu !), reçue hier ! (Un bon stock !)

(Heeeyyy mamie ?!!! C’est bon ? Tu me reconnais ?!)

P.S: pensée pour Lucas de Boissieu, l’apprenti blessé